Ecole Fondamentale Communale d'Hélécine

Grandir avec nous

Il était une fois, l'école à Hélécine ...

Les écoles et l’enseignement à Neerheylissem.

Pour autant qu’on puisse s’en souvenir, il y a eu, selon Jean-Baptiste Sevenans, des écoles privées que les enfants fréquentaient plus ou moins régulièrement. Durant la période dite de la loi de malheur, une école libre tenue par des religieuses a fonctionné dans la vieille ferme Anciaux. Les bâtiments scolaires auraient été construits vers 1893 bien que le registre des délibérations communales mentionne des cours pour adultes en 1884 et un instituteur-marchand de vin, M.Nélissen en 1889.

Chez les garçons, citons MM.Maximilien Debry, chef d’école, Vandecau, Lucien Masy, Jules Vanorlé, Jules Carlens et René Jadoul, chefs d’école, Maurice Vollon, instituteur.

Chez les filles, Mmes Claes, Léonie Tilkens, Bertha Claes, Elisa Vandenbosch et Angèle Dethiège, institutrices en chef, Melle Simone Dethiège, institutrice en chef et conseillère pédagogique, Mmes Valérie Claes, Sokay et Danièle Vandenbosch, institutrices, sans oublier la dévouée Mme Marie Debry.

Côté école maternelle, nous nous souvenons de Mme Henskens et de sa fille Rachel qui ont tenu une institution privée avant qu’elle ne devînt communale, ainsi que de Mme Irène Vandenbosch.

   

Extrait des Cahiers d’Hélécine

 

      

 Les bâtiments scolaires avant la mixité et la rénovation du début des années 70.

 

Les écoles et l’enseignement à Opheylissem.

La 1ère personne qui apprit à lire, à écrire et à calculer aux enfants du village s’appelait Grégoire Wauters. Il donnait ses leçons à Hampteau, hameau d’Opheylissem, dans une rue maintenant appelée Georges Dupont. C’était surtout des cours du soir, l’enseignement n’était pas obligatoire et beaucoup d’élèves devaient travailler. Il y eut aussi Auguste Minsart qui connut bien des difficultés pendant la guerre scolaire.

En 1860, fut construite l’école communale, 15 rue du Moulin, qui abrite maintenant le Musée Armand Pellegrin. Elle était fréquentée par les filles et l’institutrice était Mme Evrard. Les garçons allaient à l’école rue du Brasseur ; l’instituteur était Camille Pellegrin.

 

Musée Pellegrin 

 

En 1885, les garçons et les filles, les uns et les autres au nombre de +/- 45, permutèrent de bâtiments et Camille Pellegrin, aussi secrétaire communal, vint habiter au 15 rue du Moulin, qui abritait également la maison communale. Mme Evrard fut remplacée par Mme Fraiture, et Camille Pellegrin par son fils Armand Pellegrin

En 1927, le nombre d’élèves par classe étant limité, une nouvelle école de 2 classes avec salle de jeux et abritant la maison communale fut construite rue du Moulin. Pour cette 3ème classe primaire, une 3ème enseignante, Melle Dalcq fut désignée : Armand Pellegrin enseignait aux garçons des 2e et 3e degrés ; Madame Fraiture, directrice, aux filles et garçons du 1er degré et Melle Dalcq aux filles des 2e et 3e degrés.

 

Extrait des Cahiers d’Hélécine.

 

En 1936, Mme Fraiture, pensionnée, fut remplacée par Melle Tilman (devenue Mme Massart), laquelle fut nommée directrice et enseigna aux filles des 2e et 3e degrés. Mme Claes reprit tous les enfants du 1er degré sous la direction d’Armand Pellegrin dont l’école devenait école communale mixte.

En 1951, Mr Pellegrin prit sa pension et Maurice Dewolf lui succéda. La direction de l’école étant confiée à Mme Claes.

En 1958, Mme Claes, pensionnée, fut remplacée par Mme Cartilier et Maurice Dewolf fut nommé directeur.

En 1964, Mme Massart fut pensionnée et remplacée par Nicole Debroen, devenue Mme Henrioulle. Madame Cartilier reprit les filles des 2e et 3e degrés et la direction.

En 1969, l’école des filles n’atteignit pas les normes requises et fut supprimée ; Madame Cartilier fut mise en disponibilité. Les filles rejoignirent alors l’école communale mixte, le 1er degré fut confié à Madame Henrioulle, les 2e et 3e degrés à Monsieur Dewolf.

Les écoles et l’enseignement à LINSMEAU.

Linsmeau connut une école maternelle libre, supprimée vers 1975 et une école communale supprimée en 1978, avec MM.Bosman et Robert Kampeneer comme instituteurs et chefs d’école.

Les écoles et l’enseignement à Hélécine.

En 1981, les écoles communales de Neerheylissem et d’Opheylissem furent fusionnées et les deux implantations scolaires placées sous la direction de Maurice Dewolf, alors déchargé de la tenue des classes. Il y avait 11 classes ( 6 primaires et 2 maternelles à Neerheylissem, 2 primaires et 1 maternelle à Opheylissem), 15 membres enseignants et plus de 200 élèves.

En 1987, Mme Henrioulle devint directrice en remplacement de Maurice Dewolf, pensionné.

Textes extraits de «  Musée Armand Pellegrin- catalogue de visite du Musée d’Histoire et de Folklore local et régional ».

Et après …..

Au début des années 90, un nouveau bâtiment fut construit à l’implantation d’Opheylissem pour accueillir les classes maternelles.

Madame Schepers Marie-Claire, épouse Thomas, succéda à la direction de décembre 1997 au 31 août 2009.

N’ont pas été citées quelques enseignantes, retraitées après une longue carrière dans nos implantations : Mesdames Micheline Lecoq et Josiane Peeters (institutrices maternelles), mesdames Marie-Henriette Boulanger et Liliane Duchaine (institutrices primaires), Madame Marie-Josée Sibille (professeur de religion catholique), …

A l’implantation de Neerheylissem, une importante rénovation du bâtiment des « concierges » fut entreprise. Cela permit, dès 2010, d’y installer une classe maternelle, une cyber-classe ainsi que des bureaux.

En novembre 2011, trois nouveaux locaux, aménagés dans les greniers de l’implantation d’Opheylissem furent inaugurés.   Actuellement, notre école peut accueillir plus de 250 élèves.